DIGITAL PARK architecture tertiaire rennes bureau bâtiment numerique frenchtech

DIGITAL PARK – Rennes / Cesson-Sévigné

Au cœur d’un territoire tertiaire innovant

Au cœur du nouveau quartier VIASILVA, labellisé Ecocité, le programme tertiaire DIGITAL PARK se veut être le nouveau maillon fort de l’écosystème numérique rennais. Prenant place au pied des toutes dernières infrastructures de la mobilité métropolitaine (métro ligne B, gare routière et parc-relai P+R), DIGITAL PARK développe 12 500 m² de surface tertiaire et 8 200 m² de stationnement souterrain, le projet ambitionne ainsi d’accueillir les entreprises les plus innovantes du numérique.

Des espaces pour favoriser les échanges

Le projet propose 3 bâtiments de bureaux. Le premier s’élève en R+5 avec 6100 m² de surface de plancher tandis que les deux autres développent chacun 3200 m² en R+3. Dés le début de la conception du projet, le parti a été de faire disparaître au maximum l’empreinte automobile, à ce titre le programme ne dispose que d’une quinzaine de stationnement aérien. L’essentiel des parkings restant souterrain et invisible. Ce choix permet de conserver le sol avec une qualité paysagère et environnementale très forte. Les espaces verts sont prédominants et omniprésents. Ils sont la respiration du lieu, l’âme du site. L’appropriation de l’utilisateur est alors majorée, la vie piétonne y règne, on s’y attarde, on s’y détend, on s’y rencontre et on y échange.

Une architecture originale, rayonnante et respectueuse

DIGITAL PARK se distingue par une architecture résolument contemporaine et qualitative. Les lignes sont tendues et ciselées, elles offrent à la volumétrie des jeux de décrochés et de retraits créant tantôt des abris, tantôt de généreuses terrasses. Les façades offrent un langage vertical franc et assumé, d’un blanc pur ponctuées çà et là de lames irisées, elles sont largement vitrées et offre à la fois la transparence et flexibilité des usages intérieurs est généreuse. Dans la continuité de l’engagement paysager formulé au sol, les toitures terrasses seront également végétalisées sur les deux bâtiments les plus bas dans le but d’offrir une qualité environnementale et un esthétisme sur cette cinquième façade visible depuis les étages les plus hauts et les édifices voisins. Nul doute alors sur le fait que cette architecture saura scintiller au cœur de ce nouveau quartier à la fois technopole métropolitaine et ville-jardin.

Un engagement de compensation CO2

L’engagement environnemental de DIGITAL PARK se voit également renforcé par une initiative de la maîtrise d’ouvrage : compenser la dépense carbone du chantier de construction par la plantation de 1500 arbres dans une forêt du Morbihan.

En savoir plus sur DIGITAL PARK : www.digital-park.fr
En savoir plus sur VIASILVA : www.viasilva.fr
En savoir plus sur ECOTREE : www.ecotree.fr

error: Content is protected !!